L’équicie, une pratique

(extrait du site de l’école européenne des équiciens)

L’équicie est une pratique, un moyen qui s’adresse à toutes les personnes atteintes d’une déficience, d’un handicap (moteur, mental, sensoriel et/ou social), d’un polyhandicap, d’une souffrance passagère ou durable. Elle n’a pas vocation de soin au sens médical du terme. C’est une alternative ou un complément au soin ou à l’éducation. C’est un moyen d’aider quelqu’un à s’aider.

L’équicie est une démarche d’accompagnement dans laquelle le cheval a une place de coéquipier « éclairant ». Le fondement de l’équicie est d’étudier, de connaître et de décoder les comportements de l’équidé. C’est la relation inter-espèces qui éclaire l’ensemble des situations.

L’équicien a des connaissances en anatomie et en physiologie (sans être médecin), en psychologie (sans être psychologue), et en éthologie humaine et animale (sans être éthologiste)… L’équicien puise, dans des domaines spécifiques, des connaissances indispensables à sa pratique. Il croise ainsi, comme principaux métiers : médecin, kinésithérapeute, infirmier, psychologue, psychothérapeute, ergothérapeute, psychomotricien, éducateur spécialisé, moniteur d’équitation, assistant social, comptable, secrétaire…

Ces compétences sont complémentaires et indispensables au métier d’équicien. La transdisciplinarité a ceci d’intéressant qu’elle donne une vision transversale des possibilités d’action, et qu’elle permet au professionnel de se représenter la démarche du prescripteur quel que soit son champ d’application. C’est grâce à ces différentes facettes qu’il peut interagir dans des conditions ajustées et rendre des comptes en fonction de la commande.

**************

 


« L’équicie, c’est le « pari » que, grâce à l’établissement d’une relation avec l’équidé, la personne puisse mobiliser des compétences qui l’aident à s’épanouir et à vivre en harmonie avec son environnement social.
Se fondant sur ces valeurs fondamentales, l’équicien est dans le questionnement permanent. il ne peut être dans la certitude, il avance avec le présent. Il n’impose pas, il propose »


Isabelle Claude « Le cheval médiateur » 2015- Belin

cheval_mediateur_1erecouv-0a0664fb


 

 

 

P1020864

Pour en savoir encore plus sur l’équicie :

https://www.equitaide.com/lequicie/