Que peut apporter le cheval ?

 

Le cheval est tout d’abord  un être vivant, qui réagit, interagit, sent et ressent. Il n’est donc pas un outil, un objet de médiation, mais bien un partenaire dans nos activités de médiation… Il fait rêver, nous fascine mais peut aussi faire peur.

Le cheval est un être social, il vit en famille et interagi sans cesse avec ses congénères, son environnement…ainsi qu’avec l’humain. Il communique avec nous, à sa manière, au delà du langage verbal : il capte nos mouvements, les micro signes que nous émettons continuellement sans nous en rendre compte. Il sait donc voir, sentir et ressentir, ce que nous n’arrivons pas à entendre.

Le cheval est attentif à ce qui se passe…Il sait rester calme, attentionné…il prend le temps, loin des envies de vitesse de l’humain. Il prend le temps de regarder, d’écouter, de rentrer en contact de tisser des liens. Il ne juge pas, il vit dans l’instant. Il se met au rythme de celui qu’il accompagne. Il peut apporter une touche d’affectif en ceux qui en manque.

Le cheval peut être cadrant et valorisant. Il peut être grand, fort, réactif…impressionnant. Nous devons respecter des règles afin que nos relations se passent le mieux possible. L’approcher, l’apprivoiser demande de respecter des codes, des règles…mais quelle fierté nous pouvons ressentir quand nous arrivons à nous en faire un allier, un ami, un confident..

Le cheval est porteur…la mise à cheval amène de multiples sensations : sensation de balancement, de chaleur…qui ont un effet apaisant. Les 5 sens peuvent être développé par le contact à l’animal. De plus, se laisser porter au pas, fait travailler 300 muscles, facilite le tonus musculaire et reproduit les mouvements locomoteurs de la marche.

 

Ainsi les séances d’équicie peuvent apporter un mieux être dans de nombreux domaines :

 

La valorisation du sujet et la confiance en soi – La gestion émotionnelle (peur, anxiété, timidité…)–  La concentration, l’attention – La communication – La socialisation – Le tonus, la musculature – Les articulations – L’équilibre et la tenue du tronc – La latéralisation – La représentation du schéma corporel – L’orientation spatio-temporelle – L’intégration et la planification du geste – L’image du corps – le respect des règles et du cadre – …